473 articles

#Comptabilité - 14-09-2021

NessPay démocratise le salaire à la demande

NessPay démocratise le salaire à la demande

Chacun connaît le principe de l’acompte sur salaire. Mais dans les faits, qui en profite ?

De ce constat simple est née NessPay : la startup parisienne entend bien révolutionner la paie en donnant aux salariés la possibilité de profiter en temps réel du fruit de leur travail. Une solution innovante qui séduit les entreprises en facilitant la vie de leurs employés.

Née en septembre 2020, NessPay s’est lancée le pari de révolutionner la gestion de la paie en proposant aux entreprises de rémunérer leurs salariés à la demande, parce que le salaire mensuel est une norme qui ne correspond plus aux besoins actuels. Avec NessPay, le salarié peut demander sans délai, et sans justification, de toucher tout ou partie du salaire qu’il a déjà gagné.

Quand la paie favorise l’autonomie et la sérénité

« Le principal obstacle à l’acompte sur salaire, explique Gary Abouaf, CEO fondateur de NessPay, c’est la gêne qu’éprouve le collaborateur à le demander... Avec NessPay, cette barrière disparaît, puisqu’il n’a rien à demander à son entreprise. Il lui suffit d’ouvrir son application et de virer en un clic la somme souhaitée. Le virement est instantané. »

La solution, gratuite pour les salariés, libère effectivement ces derniers du stress d’avoir à demander de l’argent qu’ils ont pourtant gagné et les dispense d’explication ; elle leur permet de prendre le contrôle de leur salaire en toute discrétion. Une forme originale d’empowerment pensée pour l’épanouissement du salarié, mais qui profite aussi à l’économie de l’entreprise.

Une flexibilité financière qui attire et fidélise

Pour les salariés régulièrement à découvert, ou tentés de recourir au crédit à la consommation, la solution NessPay s’impose comme une alternative bienvenue : elle les préserve de frais superflus ou du risque d’endettement et leur permet ainsi d’améliorer leur santé financière. Une manne plébiscitée par le millier de salariés qui en profitent déjà, comme par les entreprises qui y voient un argument pour attirer et recruter les meilleurs candidats, en particulier sur les profils pénuriques.

Pour Gary Abouaf, les entreprises offrant ce service à leurs employés savent en effet où se trouve leur vraie richesse : « Nous essayons de convaincre les entreprises que l’employé est leur actif le plus précieux et d’investir en ce sens : si le salaire à la demande favorise l’engagement et limite le turnover, c’est tout simplement parce qu’il apporte du bien-être aux employés. »

À ce jour, près d’un millier de salariés bénéficient déjà de la solution NessPay ; les secteurs qui l’utilisent le plus sont l’Hôtellerie-Restauration qui, en raison de la crise sanitaire, peine à attirer et recruter des candidats, l’Intérim, la logistique, le retail ou encore les services hospitaliers.

L’objectif pour la startup est d’atteindre 80 000 salariés pour environ 250 clients d’ici deux ans. Une ambition forte mais réfléchie, à l’heure où de plus en plus d’entreprises se soucient du bien-être de leurs salariés.

Le recrutement d’une dizaine de collaborateurs fait également partie de ses objectifs d’ici la fin 2021.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER