421 articles

#Comptabilité # - 09-09-2021

Les 4 éléments pour gérer sa trésorerie à l’international

Les 4 éléments pour gérer sa trésorerie à l’international

Montants des investissements, délais de paiement, gestion des stocks sont autant de facteurs qui pèsent sur la trésorerie des entreprises qui est devenue essentielle, notamment pour les TPE/PME industrielles, que ce soit dans le secteur agroalimentaire, métallurgique, de la construction ou encore de la micro-électronique.

Agicap, spécialiste de la gestion et de la prévision de trésorerie, revient sur les 4 éléments à prendre en compte pour améliorer la gestion de trésorerie tout en gagnant du temps et en ayant une meilleure visibilité.

1. Maîtriser son BFR

Pour la plupart des entreprises industrielles, le besoin en fonds de roulement est un enjeu au quotidien et, étant donné la crise du COVID-19, maîtriser son BFR risque d’être de plus en plus compliqué. En effet, le besoin en fonds de roulement des entreprises explose à cause des délais de paiement rallongés et des stocks immobilisés. À l’échelle mondiale, les secteurs les plus impactés sont les transports, l’automobile, le textile et la distribution non-alimentaire. Maîtriser le BFR est obligatoire pour la survie de l’entreprise.

2. Gérer les flux de trésorerie à l’international

L’internationalisation complique le suivi de la trésorerie et peut présenter des risques pour l’entreprise. En effet, pour les entreprises industrielles françaises ayant des clients ou des filiales à l’étranger, les échanges financiers dans différentes devises complexifient la gestion de trésorerie. Chaque étape du cycle commercial prend plus de temps et des risques spécifiques sont à prendre en compte. Une bonne gestion des flux de trésorerie à l’international facilite la gestion de trésorerie globale.

3. Construire son prévisionnel

L’un des points importants est l’anticipation des variations de trésorerie sur plusieurs mois. Ainsi, l’équipe financière peut identifier d’éventuels trous de trésorerie et chercher dès aujourd’hui des solutions pour éviter de se retrouver en difficulté. Cependant, pour construire un budget prévisionnel de trésorerie, les données comptables ne suffisent pas. Il faut construire un prévisionnel bien ficelé.

4. Mettre en place un reporting financier efficace

Les dirigeants et DAF ont besoin de données récentes, fiables et synthétisées. Établir un processus de suivi de trésorerie qui permet le pilotage de l’entreprise mais qui n’est pas trop chronophage est un véritable défi. L’organisation de la fonction finance dépend principalement de la taille de l’entreprise.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER

Les guides


Voir + de guides

Newsletter

Articles les plus lus

Les derniers portraits Voir + de portraits
Agenda Voir + d'agendas

Les dernières nominations Voir + de nominations