696 articles

#Comptabilité - Contenu sponsorisé - 29-06-2022

Kyriba accompagne les trésoriers d'entreprise dans leur stratégie d’Enterprise Liquidity Management

Kyriba accompagne les trésoriers d'entreprise dans leur stratégie d’Enterprise Liquidity Management

Autrefois simple élément de la direction financière de l’entreprise, le trésorier est devenu au fil des années l’une des clés de voûte de la stratégie financière. Le point sur ses nouvelles responsabilités et les outils pour mener à bien cette mission avec Alexandra Syrovatski, Directrice Générale France et Benelux au sein de Kyriba, un des leaders mondiaux des solutions de finance et de trésorerie dans le Cloud.

Quelles sont aujourd'hui les problématiques du trésorier d'entreprise ? 

La pandémie et plus récemment le contexte de crise en Europe ont mis en avant l'importance de la liquidité et l'optimisation de la trésorerie qui sont aujourd’hui un levier stratégique pour la croissance, mais aussi la survie de l'entreprise. Dans ce contexte, quatre problématiques majeures se sont amplifiées.

La première est le risque d’illiquidité, c’est-à-dire les incertitudes liées à la rupture de la chaîne d'approvisionnement, à l’inflation, et aux problèmes de fraudes au paiement qui se multiplient. L’ensemble de ces risques nécessitent aujourd’hui que le trésorier puisse réinstaurer une culture du cash au sein de son entreprise, en raison notamment des taux d'intérêt qui augmentent.

La deuxième problématique est la simplification des outils. Ainsi, alors que les directions financières  travaillent aujourd'hui avec en moyenne 20 à 30 systèmes différents, ils ne peuvent pas se permettre de perdre du temps pour aller chercher des données dans des outils informatiques souvent disparates. Ils ont besoin d'automatiser leurs tâches et de réconcilier les systèmes d’information et leurs données, pour non plus se concentrer sur la production mais bien sur l'analyse des enseignements de leurs outils.

Le troisième écueil est lié à la visibilité : le forecast. Selon une étude IDC de 2021, 2 dirigeants financiers sur 3 ne sont ainsi toujours pas en mesure de produire des prévisions de trésorerie fiables. Dans cette optique, de plus en plus d’organisations financières sont en quête de profils et d’outils capables d’unifier leurs données pour pouvoir produire des prévisions fiables. Il s’agit par exemple de réaliser des multi scénarios avec des planifications de liquidités en temps réel qui combinent à la fois les emprunts, les investissements, les financements du BFR, les objectifs de réduction des risques de fraude et d’analyses de volatilité des devises à l’échelle de l’entreprise.

Enfin, l’autre problématique que nous voyons de plus en plus apparaître est l’amélioration de la gestion du BFR et de l’accès au financement, alors que 1,5 trilliard de cash reste bloqué dans les comptes des entreprises cotées.

Voyez-vous de nouvelles responsabilités émerger à mesure que la gestion des liquidités devient plus stratégique pour l’entreprise ? 

La nouvelle mission des DAF est d’identifier et d’activer toutes les sources de liquidité possibles de l’entreprise pour faire face à la volatilité croissante des marchés. Leurs responsabilités sont donc d’assurer la visibilité sur la liquidité, une prédictibilité plus fine et l’actionnabilité des décisions. Aujourd’hui, bien gérer sa trésorerie, c’est valoriser ses liquidités. Le directeur financier doit jongler entre la maîtrise des risques et la stratégie de croissance, mais il doit aussi être capable d’avoir une vue à l’instant T. 50 % des entreprises ont ainsi adopté des schémas de paiement en temps réel. Face à l’augmentation du volume des données, les DAF s’appuient désormais sur les technologies, telles que des outils IA et des API, pour récupérer, unifier et exploiter la data, et générer des rapports enrichis et des recommandations d’action. Un algorithme prédictif peut ainsi apprendre sur la base de la saisonnalité des flux de trésorerie sur le comportement des paiements des clients à partir d'une chronologie historique, puis enrichir cet apprentissage à travers des données publiques tels que les jours fériés. Enfin, l’autre nouvelle responsabilité est l’actionnabilité, c’est-à-dire mettre en œuvre les décisions de gestion partout dans l’entreprise.

Comment voyez-vous l'évolution du métier de trésorier dans les prochaines années ?

En 2021, nous avons réalisé une étude avec IDC 2021 basée sur l'interview de 800 clients dans le monde. Ce qui ressort comme étant un indicateur de l'avenir, c'est que les DAF surperforment dès lors qu’ils travaillent sur des sujets de data management et d’IA. Ils sont ainsi beaucoup plus performants en matière d'efficacité opérationnelle, c’est-à-dire au niveau de la fiabilité des prévisions, la continuité des activités et la sécurisation des données. L’étude a ainsi confirmé que les entreprises les plus digitalisées dessinent les contours de nouvelles pratiques en matière de gestion de liquidité. Elles permettent d'atténuer les risques en temps réel, tout en optimisant globalement la trésorerie, les paiements et le financement du besoin en fonds de roulement. Les DAF peuvent ainsi fournir du support à la décision à leurs partenaires opérationnels en exploitant les données grâce à l'Intelligence Artificielle et aux API. Nous assistons à la naissance d'une nouvelle catégorie de logiciels - Enterprise Liquidity Management.

Que propose Kyriba pour accompagner au mieux les trésoriers d'entreprise ?

Nous adressons des PME et des TPE à travers des partenariats. Nous travaillons ainsi en collaboration avec la Société Générale afin de proposer à des entreprises qui ont peu de moyens des outils de paiement et de cash, de gestion de trésorerie packagée, facile à mettre en œuvre et prêts à l’emploi. Concernant les grands comptes, nous mettons à leur disposition la plateforme Kyriba. Cette dernière est un moteur de connectivité qui offre un maillage entre les ERP, les banques et les fournisseurs qui permet d’unifier la data. En y ajoutant les technologies de l’IA et du data management, nous facilitons la gestion de la liquidité et l'analyse des prédictions. Notre objectif est de continuer à investir sur des fonctionnalités de TMS, de paiement, de gestion des risques et de working capital. Nous souhaitons également accompagner au mieux les trésoriers dans leur pratique d’Enterprise Liquidity Management et nous allons dans cette optique investir massivement pour renforcer notre positionnement à travers le lancement de nouvelles solutions, telles que Liquidity Planner et Cash Predictor. Enfin, nous avons créé une marketplace, qui est un environnement dédié à nos partenaires, tels que des fintechs, des banques ou encore des prestataires de service afin d’optimiser l’expérience client et enrichir notre plateforme de nouveaux services toujours plus innovants.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER