760 articles

#Ressources Humaines - 30-03-2023

Les salariés très réceptifs à la digitalisation des processus RH

Les salariés très réceptifs à la digitalisation des processus RH

Sage, spécialiste des technologies comptables, financières, RH et de paie pour les PME, dévoile les résultats d’une étude en collaboration avec OpinionWay.

Intitulée « L’impact du numérique sur la gestion RH », cette étude analyse la perception des collaborateurs quant à la transformation digitale des processus RH dans leur entreprise, plus précisément auprès des décisionnaires RH et des salariés. Les entreprises interrogées sont majoritairement des fournisseurs de services aux entreprises (44%) et de commerce (27%).

Les résultats de l’étude révèlent que la perception de la maturité des projets de transformation digitale varie considérablement entre les décideurs RH et les salariés. Alors que 47% des décideurs RH estiment que la transformation digitale est en cours ou terminée dans leur entreprise, les salariés, eux, sont 60% à le déclarer. La même perception peut également être observée pour le sujet du déploiement de la transformation digitale au sein des entreprises : près de la moitié des décisionnaires RH (49%) précise que cette dernière n’est pas en projet, contre 23% des salariés.

Les gains de temps et de productivité font l’unanimité, les atouts relationnels plus nuancés

Les résultats de l'étude montrent également que le gain de temps est perçu comme étant le principal bénéfice de l’utilisation des outils digitaux, par la très grande majorité des décisionnaires RH et des salariés, respectivement 70% et 79%. 75% des salariés perçoivent des avantages en termes d’autonomie, 74% perçoivent quant à eux les bénéfices sur la gestion administrative et la gestion des Ressources Humaines. Cependant, la sécurité des données reste un frein important pour l’utilisation des outils digitaux pour la majorité des deux catégories de répondants, et notamment pour les décisionnaires RH, dont un quart déclare avoir des craintes à ce sujet.

Ces derniers sont une minorité à percevoir l’intérêt de la digitalisation dans les relations avec les salariés : 38% seulement estiment que le digital permet d’améliorer les relations avec eux. Dans le secteur du recrutement en revanche, 46% pensent que la transformation digitale va les aider à recruter. Les salariés, quant à eux, se montrent plus enthousiastes, puisque 64% d'entre eux estiment que le digital est une aide précieuse pour ce type de process.

Une perception nuancée selon l’expertise et le secteur d’activité

Ces résultats peuvent s’expliquer par le fait que les décisionnaires RH sont plus impliqués que les seconds dans les outils comptables, de paie ou de gestion RH, et par conséquent plus conscients du chemin qu’il reste à parcourir pour achever leur transformation digitale.

Les décisionnaires RH interrogés sont par ailleurs majoritairement issus de TPE, qui englobent les artisans et les métiers manuels. Ces derniers estiment probablement pour certains ne pas avoir besoin de la digitalisation pour gérer leur activité au quotidien et n’ont pas toutes les ressources internes leur permettant d’envisager la digitalisation comme un levier supplémentaire.

Les salariés plus enthousiastes quant aux bénéfices de la digitalisation que les décisionnaires RH

Au global, les salariés perçoivent davantage de bénéfices à la transformation digitale des entreprises : selon 70% d’entre eux, elle permettra avant tout de fluidifier la communication, de faciliter les échanges internes à 67% et enfin, pour 65% d’entre eux, d’améliorer l’image de l’entreprise et la qualité de vie au travail. Ces avantages étant perçus dans une moindre mesure par les décisionnaires RH.

Ces derniers restent une population à convaincre des bénéfices de la transformation digitale : 25% d’entre eux voient cette dernière comme une opportunité et 30% comme un risque. Si les salariés perçoivent les risques dans une même mesure (25%), 47% sont néanmoins plus convaincus des atouts qu’offre la digitalisation.

Cette étude montre que le chemin à parcourir est encore long pour prétendre à une digitalisation amorcée dans l’ensemble des entreprises françaises, notamment au sein des TPE. Une partie non négligeable des dirigeants semblent assez peu encline à digitaliser leur entreprise, ou n’ont pas conscience des outils qui peuvent être mis en place pour les aider.

De nombreux dirigeants expriment leur méfiance envers les outils de gestion numériques, notamment car ils y voient une menace quant à la sécurité des données et aux relations avec leurs employés, dont ils pensent qu’elles peuvent s’en retrouver détériorées car ‘déshumanisées’. Les employés sont bien plus favorables à la digitalisation et semblent plus conscients des avantages qu’elle présente : c’est pour eux l’opportunité d’ouvrir les canaux de communication et de se rendre davantage acteur de leur parcours professionnel.  Il est du ressort des décisionnaires, des salariés et du partenaire technologie d’établir le dialogue et les usages qui fassent grandir les entreprises et leurs collaborateurs.”, explique Pacôme Lesage

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER