443 articles

#ERP # - 06-10-2021

75 % des initiatives d'automatisation sont freinées par les silos de données

75 % des initiatives d'automatisation sont freinées par les silos de données

MuleSoft, fournisseur de la première plate-forme d'intégration et d'API au monde, révèle qu’en France, 75 % des initiatives d'automatisation sont entravées par des problèmes de sécurité et des silos de données, alors que les entreprises se tournent de plus en plus vers l'automatisation pour améliorer leur efficacité et leur productivité.

Cependant, le baromètre de MuleSoft sur l'Alignement de l'IT et des Opérations dévoile également des possibilités pour les entreprises de surmonter ces difficultés et d'accélérer l'innovation au sein de leur organisation. Les équipes informatiques et métiers travaillant en étroite collaboration peuvent réduire, voire éliminer, les silos organisationnels, ce qui réduit considérablement les délais de commercialisation. Le rapport montre que 82 % des répondants français affirment que l'alignement de l'informatique et des fonctions opérationnelles s'est amélioré au cours des 12 derniers mois, ce qui a entraîné un certain nombre d'avantages, notamment une meilleure collaboration (63 %), une meilleure expérience client (58 %) et une efficacité opérationnelle (49 %).

«  L’alignement de l'informatique et de l'entreprise n'est plus un « bonus », il est essentiel pour répondre à l'urgence des impératifs numériques d'aujourd'hui », déclare Brent Hayward, PDG de MuleSoft. « Pour innover rapidement, il faut des ressources réutilisables et sécurisées que les entreprises peuvent utiliser en libre-service pour lancer rapidement de nouvelles expériences numériques, de nouveaux produits et services. Alors que les équipes informatiques et métiers font avancer les initiatives d'automatisation, donner à un plus grand nombre de personnes - développeurs et non-développeurs - les moyens de connecter les données et les applications de manière sécurisée, mais sans friction, sera la clé du succès futur des organisations. »

Basé sur une étude mondiale menée auprès de 2400 décideurs informatiques et décideurs métier, le baromètre sur l'alignement de l'IT et des Opérations de MuleSoft met également en évidence les priorités et les défis des entreprises pour les 12 prochains mois :

Les impératifs numériques augmentent l'adoption de l'automatisation

Dans un monde entièrement numérique, où l'on travaille depuis n'importe où, il n'a jamais été aussi important de détecter et de répondre aux dynamiques changeantes du marché - et aux besoins des clients et des employés - avec rapidité, agilité et efficacité. L'automatisation est devenue une priorité croissante pour de nombreuses organisations afin de favoriser la commodité, la rapidité et la réduction des coûts. Les entreprises déclarent que :

  • L'efficacité opérationnelle est la priorité des entreprises à l'échelle mondiale : L'amélioration de l'efficacité opérationnelle (54%), la création de meilleures expériences client connectées (50%), l'amélioration de la productivité (49%), devenir plus agile pour le changement (48%) et être plus axé sur les données (45%) sont les cinq principaux objectifs des organisations au niveau mondial.
  • L’automatisation est partout : 92 % des entreprises françaises ont mis en œuvre ou sont en train de mettre en œuvre des initiatives d'automatisation, telles que la rationalisation des processus d'accueil des employés, afin d'améliorer la productivité et l'efficacité opérationnelle. 89% voient l'automatisation comme un moyen de créer de meilleures expériences client connectées.
  • L’IT est le moteur des initiatives d’automatisation : Près des trois quarts (74 %) des entreprises fançaises déclarent que leurs initiatives d'automatisation sont dirigées par l'informatique (c'est-à-dire par le département informatique et la technologie disponible).

Les problèmes de sécurité et les silos de données ralentissent les professionnels de l'entreprise

La sécurité et la gouvernance, ainsi que les données distribuées sur de multiples applications et plateformes, continuent à constituer un défi pour les initiatives d'automatisation et à freiner l'innovation.

  • Les problèmes de sécurité ralentissent le rythme de l'innovation : la majorité (80 %) des responsables informatiques et des dirigeants d'entreprises françaises affirment que les problèmes de sécurité et de gouvernance ralentissent le rythme de l'innovation.
  • Les systèmes disparates complexifient la gestion de la sécurité : 62% des organisations en France déclarent que l'intégration de systèmes disparates a accru leurs préoccupations en matière de sécurité des données et de gouvernance - 25% déclarent que cela a augmenté « considérablement » leurs préoccupations.
  • Les organisations hésitent encore à donner des moyens aux utilisateurs non techniques : La plupart des entreprises reconnaissent la nécessité de responsabiliser les équipes commerciales afin de soulager l'informatique des contraintes opérationnelles. Cependant, la majorité d'entre elles restent méfiantes quant aux implications en matière de sécurité ; 88% des répondants français ont admis que les problèmes de sécurité les empêchaient, au moins dans une certaine mesure, de permettre aux utilisateurs non techniques d'intégrer des sources de données.

Le modèle d'innovation collaborative entre l'informatique et l'entreprise favorise l'agilité

Pour surmonter les défis de l'intégration et devenir plus agiles, les équipes informatiques et commerciales doivent travailler ensemble pour cocréer de la valeur et suivre le rythme de la digitalisation. Afin d'accélérer l'innovation, les équipes informatiques peuvent se concentrer sur la production d'actifs réutilisables sécurisés et gouvernés, et permettre aux équipes métiers d'intégrer et d'accéder à ces actifs en libre-service approuvés par l'informatique.

  • La COVID-19 a suscité un nouvel intérêt pour l'agilité de l'entreprise : 68% des entreprises françaises déclarent qu'il sera extrêmement important d'améliorer leur agilité pour rester compétitif à l'avenir. Un chiffre en augmentation notable par rapport aux 54 % qui déclaraient le considérer comme une priorité avant la pandémie.
  • L'informatique joue un rôle croissant dans les résultats de l'entreprise : Plus de trois quarts (78 %) des dirigeants d'entreprise et des responsables informatiques français s'accordent à dire que l'informatique a gagné en importance dans l'obtention de résultats commerciaux au cours des 12 derniers mois. 38% disent qu'elle est devenue « significativement » plus importante.
  • La valeur de l'intégration est reconnue par l'entreprise : 72% des décideurs français estiment qu'une meilleure intégration les aidera à atteindre leurs objectifs commerciaux - 16 % disent qu'elle les y aiderait « beaucoup ».
  • Favoriser l'agilité en donnant aux utilisateurs professionnels les moyens de créer des expériences connectées : La majorité (81%) des entreprises françaises conviennent que les résultats commerciaux s'amélioreraient si les utilisateurs professionnels étaient en mesure d'utiliser peu ou pas de code pour connecter en toute sécurité des applications et des données par eux-mêmes afin de créer des expériences connectées. Cette capacité permettrait aux entreprises du monde entier d'améliorer leur productivité (52 %), d'être plus axées sur les données (48 %), d'améliorer l'efficacité opérationnelle (48 %), de créer de meilleures expériences connectées pour les clients (46 %) et de devenir plus agiles pour le changement (45 %).

Pour plus d'informations, consultez le rapport complet ici

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER