696 articles

#ERP - 07-10-2022

Quel logiciel pour des PME souhaitant digitaliser leurs processus RH ?

Quel logiciel pour des PME souhaitant digitaliser leurs processus RH ?

Dans le cadre de sa recherche sur le marché du numérique en France, Markess by Exaegis annonce la parution du Markess Blueprint® 2022 dédié aux suites RH à destination du midmarket (organisations de 50 à 2000 collaborateurs).

Il n’y a pas de logiciel idéal, de solution SIRH qui conviendrait de manière optimale à toutes les entreprises. Les spécificités des organisations, les secteurs d’activités, la taille, l’éclatement géographique, la variété des profils de collaborateurs, etc… sont autant de facteurs qui rendent le choix d’un SIRH propre à chaque organisation. Néanmoins, dans un paysage du digital RH français où viennent se rencontrer de plus en plus d’offreurs, Markess a décidé d’offrir une grille de lecture pertinente, locale et objective pour permettre les comparaisons entre fournisseurs de solutions logicielles RH.

Spécifiquement dédié aux suites logicielles RH pour le midmarket, ce Markess Blueprint est le nouveau référentiel d’aide au choix des dirigeants français.

Pour réaliser cette étude, les analystes experts du SIRH de Markess ont bâti un modèle précis et transparent avec les différents fournisseurs du marché. Dans un processus participatif, 20 éditeurs ont été analysés, sur la base de questionnaires, de collectes d‘information et de démonstrations produit.

Les 50 critères d’analyse, regroupés en deux catégories (adéquation à la demande d’un côté et impact sur le marché de l’autre), ont permis de distinguer des groupes d’acteurs proposant des réponses différentes à la demande du marché. Parmi ces critères figurent par exemple la couverture fonctionnelle, la roadmap produit, la politique RSE du fournisseur, les technologies employées, le taux de satisfaction, l’ouverture à d’autres solutions ou encore le service support.Les candidats sélectionnés par Markess ont une empreinte significative sur le marché et proposent des solutions SIRH couvrant au moins trois pans fonctionnels. Réalisée au cours du 1er semestre 2022, l’étude a ainsi analysé les solutions pour le midmarket proposées par Adequasys, ADP, Alight, Asys – Premium RH, Bodet Software, Cantoriel, Cegedim SRH, Cegid Talentsoft, Eurecia, Factorial, Foederis, Kammi, Lucca, Nibelis, Novrh, Payfit, Personio, Sage, SDworx, et Workday. Alors que certains de ces éditeurs se concentrent sur les entreprises de plus petites tailles, d’autres n’adressent que la couche haute du midmarket, les organisations de 500 collaborateurs et plus. 

Toutefois, ils se rencontrent parfois, du fait notamment de l’hétérogénéité des besoins des entreprises ou de leur maturité.

Le SIRH un atout de poids dans le nouveau positionnement que prennent les fonctions RH dans les organisations

D’un côté, l’on observe les PME et ETI qui accélèrent leurs investissements en équipements SIRH. De l’autre côté se retrouve une fonction ressources humaines qui est beaucoup plus sollicitée depuis la crise sanitaire et qui s’implique davantage dans les décisions stratégiques des organisations. Pour les organisations du midmarket il s’agit de répondre convenablement aux changements qui ont suivi la crise sanitaire et de rattraper leur retard en matière de SIRH. Pour rester compétitives, leurs objectifs consistent à fournir aux équipes RH des logiciels qui permettent de prendre des décisions plus rapidement sur la base de données fiables et qui rendent les collaborateurs plus autonomes.

Pour les petites et moyennes entreprises, le choix d’un SIRH repose sur la proposition d’une solution intégrée autour d’une base unique pour faciliter l’adhésion des collaborateurs. Par ailleurs, la recherche d’une solution intuitive, qui allie sécurité, souplesse, flexibilité et richesse fonctionnelle sont également des critères clés.

Un marché en plein développement où les places sont à prendre

« L’engouement actuel des petites et moyennes entreprises pour ces solutions de digitalisation des RH dynamise les volumes de marché. En 2022 par exemple, Markess attend plus de 18% de croissance sur le segment, avec des leaders comme Lucca qui dépasse les 40% par an. Ce mouvement attire les investisseurs avec des dernières levées de fonds massives pour Payfit (254 M€), Lucca (60 M€), Factorial (65 M€), voire Personio (233 M€). Les places sont à prendre maintenant et les investissements pour y parvenir sont colossaux. Notons que Silae, le spécialiste de la paie (plus de 6 millions de bulletins par mois) n’est pas présent dans ce Blueprint. L’éditeur ne proposait pas de suite logicielle RH à proprement parler. Les récentes acquisitions de Jenji (notes de frais), DSN+ (analytique) et IsiRH (administration, GTA, …) vont permettre à Silae de candidater à la prochaine version du Blueprint. » note Kevin Kowu, Analyste expert Digital RH.

Le Markess Blueprint 2022 dédié aux solutions SIRH pour le midmarket fait apparaître une couverture fonctionnelle relativement large pour l’ensemble des solutions SIRH étudiées et un réel effort des éditeurs pour enrichir leurs solutions.

Il reste toutefois surprenant d’observer que seulement quelques acteurs proposent un environnement totalement unifié. En effet la plupart des solutions s’étoffent par le biais de rachats ou de partenariats, quelques rares seulement construisent tous les modules qu’ils proposent. Au-delà, le développement des marketplaces devient inéluctable. Cela rend déterminant pour les années à venir les environnements non cloisonnés qui s’ouvre et s’intègre aisément. Les utilisateurs de leurs côtés restent très regardant sur la facilité de paramétrage, la disponibilité du support et l’ergonomie proposée par la solution. Plus la taille de l’entreprise augmente, plus les DRH seront demandeurs de solutions plus profonde sur les fonctionnalités et plus facile à prendre en main.

Les solutions évaluées obtiennent leurs meilleures notes sur la couverture des fonctions administratives et de la paie. Si le marché paraît bien verrouillé sur les fonctions administratives ou la gestion de la paie, il est plus facile à pénétrer au niveau des solutions de gestion des talents, de recrutement et d’analytique. Les écarts les plus importants sont d’ailleurs à noter du côté de la couverture de l’analytique et de la gestion des talents et des temps.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER