473 articles

#ERP - 19-11-2021

L'influence des DSI s'accroît

L'influence des DSI s'accroît

Seuls 23 % des DSI interrogés s'attendent à ce que les changements du travail à distance générés par la pandémie de COVID-19 deviennent permanents.

Une nouvelle étude de l'Institute for Business Value d'IBM a révélé que l'influence des DSI sur la stratégie et les opérations commerciales s'accroît à mesure que la technologie envahit les entreprises interrogées. Lorsqu'on leur a demandé quels autres membres de la C-Suite (direction générale) seront les plus importants au cours des prochaines années, les PDG interrogés ont nommé leurs chefs de la technologie (CIO et CTO) plus de deux fois plus souvent que les CMO (Directeurs marketing), CHRO (DRH) ou tout autre poste, à l'exception des CFO (Directeurs financiers) et COO (Directeurs des opérations).

L'étude mondiale annuelle d’IBM menée auprès de 2 500 DSI dans plus de 45 pays, a également révélé les défis critiques auxquels les DSI sont confrontés et les recommandations pour les aider à surmonter ces défis et à stimuler l'agilité, l'innovation et la croissance de leurs organisations.

"La pandémie de COVID-19 a accéléré le besoin d'applications d'IA et de cloud hybride pour alimenter les processus critiques des entreprises", a déclaré Kathryn Guarini, CIO d’IBM. "Dans notre ère post-pandémique, le rôle de la technologie n'a jamais été aussi critique et c'est aux DSI d'influencer la stratégie, de briser les silos internes et de stimuler l'agilité et l'innovation dans chaque partie de l'entreprise."

Les DSI interrogés mènent la transformation numérique en mettant l'accent sur l'IA, le cloud hybride et le développement durable.

Si les DSI continuent de fournir les services informatiques de base qui alimentent les opérations commerciales quotidiennes, on attend aussi souvent d'eux qu'ils contribuent à stimuler l'innovation et la croissance de l'entreprise.

De nombreux DSI interrogés ont souligné l'importance des données et de l'automatisation pour briser les silos et créer de nouveaux flux de valeur. Le nombre de DSI interrogés faisant état d'une grande maturité dans les flux de travaux basés sur l'IA a augmenté de 560 % par rapport à il y a deux ans. 37 % des DSI interrogés citent l'automatisation des processus comme la principale opportunité d'impact positif au sein de leur organisation. Les personnes interrogées ont indiqué que l'automatisation est surtout utilisée dans les secteurs de l'informatique, de la finance et de l’industrie, avec respectivement 40 %, 35 % et 35 % des charges de travail.

Le cloud hybride est une base essentielle pour les workflows intelligents alimentés par l'IA. Le nombre de DSI interrogés faisant état d'une maturité élevée dans leurs opérations de cloud hybride a augmenté de 700 % par rapport à 2019. La récente étude de l'IBV sur la transformation du cloud permet de mieux comprendre comment le cloud hybride est en train de devenir l'architecture informatique dominante.

De nombreux DSI cherchent également à utiliser la technologie pour faire progresser les objectifs de l'entreprise, comme la durabilité. 42 % des DSI interrogés s'attendent à ce que la technologie ait un impact significatif sur le développement durable au cours des trois prochaines années, ce qui est le plus élevé de tous les domaines d'impact.

Les DSI et les CTO peuvent travailler à contre-courant dans leur quête de valeur commerciale.

De nombreux DSI servent de plus en plus de passerelle entre les autres fonctions de l'entreprise, reliant les points pour équilibrer et réorganiser les ressources et les capacités technologiques afin de favoriser l'agilité et l'efficacité. Cependant, à l'intérieur des murs de la fonction technologique elle-même, seuls 4 DSI sur 10 interrogés déclarent interagir fréquemment avec les CTO, malgré le fait qu'une collaboration efficace puisse générer des avantages financiers.

Les conséquences de cette déconnexion peuvent être importantes - si les DSI et les CTO utilisent les données et l'IA pour différents cas d'utilisation sans coordination entre les cultures, les processus et les outils, l'organisation peut manquer d'une vision transversale et de la capacité de gouverner correctement les données critiques.

Les DSI interrogés sous-estiment peut-être le défi que représente un lieu de travail hybride permanent.

83 % des DSI interrogés déclarent avoir mis en œuvre des stratégies de travail à distance, mais seuls 23 % s'attendent à ce que les changements apportés par la pandémie de COVID-19 à l’environnement de travail à distance deviennent permanents.

En revanche, près de deux employés interrogés sur trois (65 %) déclarent qu'ils préféreraient travailler exclusivement à distance ou dans un modèle hybride, s'ils avaient le choix.

Ces résultats peuvent indiquer un angle mort potentiel pour les DSI si les préférences des employés pour des horaires et des lieux de travail flexibles ne disparaissent pas. En cette période de "grande démission", la capacité du DSI à adopter des applications technologiques efficaces et des stratégies de collaboration productives pour la main-d'œuvre pourrait faire une différence significative dans la guerre des talents.

L'étude comprend des recommandations d'IBM pour les dirigeants, notamment :

  • Adopter une approche de cloud hybride ouverte et une technologie d'IA pour aider à stimuler l'agilité, l'innovation et la croissance des entreprises.
  • Combler le fossé avec le CTO pour étendre l'influence de la technologie sur le leadership.
  • Saisir le moment pour mener une stratégie organisationnelle autour du lieu de travail hybride.

L’étude IBV 2021 sur les DSI porte sur 2 500 DSI dans plus de 45 pays et 29 secteurs d’activité. Elle a été menée en coopération avec Oxford Economics et comparée à près de 20 ans d’enquêtes IBM sur les C-Suite. L’étude complète est disponible sur https ://www.ibm.com/thought-leadership/institute-business-value/c-suite-study/cio

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER