473 articles

#ERP - 27-10-2021

Les entreprises européennes ignorent encore les candidats

Les entreprises européennes ignorent encore les candidats

La seconde édition du baromètre sur l’expérience candidat d’iCIMS démontre que les grandes entreprises européennes du Fortune 500 ont encore de nombreux efforts à fournir pour rester attractives et proposer des parcours de recrutement plus fluides.

Malgré une pénurie globale de talents sur un marché du travail où la concurrence n’a jamais été aussi féroce, les entreprises ne se montrent pas assez innovantes et ne considèrent toujours pas l’expérience candidat comme une priorité. En effet, plus de 50 % des plus grandes entreprises européennes ne répondent pas aux candidats dans les deux semaines suivant une candidature selon l’étude publiée par iCIMS, l’éditeur de solutions SaaS d’acquisition de talents.

La majorité des réponses sont envoyées d’une adresse générique, manquant clairement l’opportunité de créer une relation de confiance avec les candidats en personnalisant la communication. Et bien qu'il existe une technologie spécialement conçue pour simplifier la recherche d’offres, 91 % des entreprises européennes n’ont toujours pas de chatbot sur leur site carrière.

Le nouveau baromètre d’iCIMS sur l’expérience candidat a décrypté les sites carrières et le processus de candidatures des grandes entreprises européennes du Fortune 500. Les principaux enseignements confirment que de nombreuses organisations proposent encore une expérience candidat en demi-teinte par rapport aux exigences induites par le recrutement virtuel, même si clairement, la tendance est à l’amélioration des processus. Ce baromètre a pour objectif d’aider les équipes de recrutement à évaluer, comparer et améliorer leur processus de candidature et l’expérience candidat sur les sites carrières. 

« C'est tout sauf un sujet parmi d’autre, car les pénuries de talents ont un impact sur les entreprises du monde entier et les dirigeants sont mis au défi de transformer leur approche et leurs technologies pour réussir dans ce nouveau monde du travail », déclare Mickael Cabrol, directeur général EMEA chez iCIMS. « Notre baromètre montre que les entreprises doivent intégrer le fait que le contenu de leur site carrière et leur processus de recrutement son la vitrine de leur marque. »

Parmi ces enseignements, nous retiendrons notamment :

  • Plus de la moitié des entreprises ignorent les candidaturesLe feedback reste le maillon faible de l’expérience candidat : la majorité des entreprises de cette étude n’ont pas répondu dans les quinze premiers jours et 6 % n’ont toujours pas mis en place de confirmation automatique de bonne réception de la candidature. Les entreprises qui ont répondu, le font en moyenne dans les 6 premiers jours. En ne donnant pas d’indications sur le suivi de la candidature, les entreprises prennent le risque de perdre de bons candidats.
  • Les outils modernes d’engagement des candidats sont peu utilisés. Plus de 90 % des entreprises étudiées n’ont pas de chatbot sur leur site carrières. Ces assistants digitaux peuvent délivrer des informations en continu, guider vers des offres, répondre aux questions, collecter des informations, filtrer les candidatures, programmer des entretiens et convertir les visiteurs en candidats qualifiés. 
  • La plupart des entreprises européennes utilisent la vidéo mais pas comme un avantage stratégique. Le baromètre montre que 74 % des organisations utilisent des vidéos pour animer leur site carrière mais peu utilisent cette technologie pour rendre leurs offres d’emploi plus vivantes avec des contenus vidéo directement générés par leurs collaborateurs actuels. Ces derniers sont un levier très puissant pour humaniser la marque employeur en partageant des témoignages authentiques, en donnant des détails sur les postes pour attirer les bons profils. 
  • L’impression générale sur les sites carrière des entreprises est plutôt bonne mais pas excellente. Les 133 entreprises du panel ont reçu une note moyenne de 3,5 sur 5 pour l’expérience utilisateur et de 3,1 pour le design de leur site carrière. La marge de progression est nette lorsque l’on sait que 54 % des entreprises ont obtenus une note inférieure à la moyenne. Ce sont les sites carrière des entreprises des secteurs de la grande distribution et de l’assurance qui obtiennent les meilleurs scores. 
  • 50 % des entreprises proposent de postuler en un clic. Le processus de candidature devient plus simple mais pas forcément plus rapide. En moyenne, il faut 6 minutes et 11 secondes pour postuler dans une grande entreprise en Europe.  Le nombre de clics moyens pour postuler est passé de 41 clics en 2019 à 27 clics en 2021, mais 27 tout de même ! Certaines entreprises ont abandonné la création de compte quand d’autres (47 %) ont opté pour la candidature simplifiée à partir des réseaux sociaux ou des jobboards. 

L’étude iCIMS a été réalisée en septembre 2021 en partenariat avec HEC Junior Conseil : des étudiants ont postulé, avec un même CV, sur les sites carrières des 133 groupes européens qui font partie du Fortune 500. Design et expérience utilisateur sur les sites carrières, nombre de clics pour trouver une offre, temps pour postuler et suivi des candidatures mais aussi utilisation des outils modernes d’engagement, ce sont 18 critères qui ont été étudiés.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER