583 articles

#ERP - 25-04-2022

Fraude : 95% des entreprises touchées

Fraude : 95% des entreprises touchées

Afin de répondre aux préoccupations des dirigeants et collaborateurs face à l’augmentation de cyberattaques protéiformes et de plus en plus sophistiquées, SAP, Trustpair et Accenture ont mené une étude portant sur la lutte contre les risques de fraude au virement.

Cette enquête souligne une importante prise de maturité des entreprises face à la fraude, ainsi qu’une évolution positive de la perception des dispositifs visant lutter contre celle-ci.

Tandis que 95% des entreprises ont fait l’objet d’une tentative de fraude en 2021, dont les trois quarts de ces tentatives ont entraîné une perte financière, 2022 se place sous le signe d’une mise en marche des entreprises, avec une volonté forte de se professionnaliser dans la gestion de la lutte contre la fraude au virement. Les entreprises multiplient ainsi les projets d’envergure et mieux intégrés à leurs systèmes d’information.

Quelques chiffres clés permettent de dresser un diagnostic des risques de fraude auxquels font face les entreprises, mais également les enjeux de sécurisation inhérents :

  • Pour 85% des répondants, la vulnérabilité des entreprises face à la fraude s’explique par la forte augmentation des cyberattaques.
  • Parmi les entreprises victimes de fraude, la fraude au RIB arrive largement en tête (64%), suivie par la fraude au faux fournisseur (43%) et le phishing (40%).
  • Alors que 87% des répondants savent qu’il existe des solutions anti-fraude, 58% des entreprises n’auraient aucune solution technologique dédiée à la fraude au virement. Toutefois, il s’agit d’un enjeu prioritaire, car 67% d’entre elles ont entrepris un projet de lutte contre la fraude au virement en 2021.
  • On apprend également que près d’un quart des répondants souhaitent que les ERP occupent un rôle de conseiller sur la sécurisation de leurs virements. En effet, le rôle d’un ERP est fondamental, car des modules spécifiques dédiés à la lutte contre la fraude sont de plus en plus présents, ainsi que des solutions spécialisées directement intégrées dans l’environnement technique des entreprises.

« L’étude montre une chose : une sensibilité toujours plus grande au besoin de s’équiper d’une solution digitale contre la fraude au virement », déclare Baptiste Collot, Président et co-fondateur de Trustpair. « Ce constat va de pair avec l’évolution des tentatives de fraude, puisqu’il y a quelques années, les corporates avaient essentiellement pour réponses de continuer à mettre en place des processus manuels pour se protéger de ces risques-là. »

« Cette étude met en lumière l’enjeu croissant autour des ERP et de l’automatisation des processus dans la lutte contre les tentatives de fraude. Notre expertise combinée à celle de notre partenaire Trustpair dans la sécurisation des coordonnées bancaires est reconnue (avec une note de confiance à 8,6/10), et il semble, aujourd’hui plus que jamais, indispensable de répondre à la demande d’accompagnement de nos clients, en leur fournissant tous les conseils et ressources nécessaires pour mieux se défendre contre ce type de cyberattaques », selon François Bourgeois, Sales Director Finance & Risk – SAP France.

L’étude a été menée du 1er décembre 2021 au 25 janvier 2022 auprès de 134 Directeurs Financiers et Directeurs Trésorerie d’ETI et de grands groupes français, via un questionnaire par internet et par téléphone.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER