696 articles

#ERP - 06-07-2022

53 % des employés estiment que leur travail aura changé en 2032

53 % des employés estiment que leur travail aura changé en 2032

Software Advice, la plateforme de contenu sur l'adoption technologique dans les petites et moyennes entreprises, a achevé une étude auprès de 1 000 employés sur leur opinion vis-à-vis de l’automatisation du travail.

L’automatisation des emplois par le numérique transforme le travail et des processus jusqu’ici gérés par les employés. L'intelligence artificielle (IA) et certains logiciels se chargent désormais d’automatiser certaines tâches manuelles et/ou répétitives d’aujourd’hui pour, éventuellement, remplacer des employés demain.

Si 64 % des employés interrogés pensent que la pandémie a accéléré l'utilisation du numérique dans leur entreprise grâce aux chatbots, logiciels ou autres réunions virtuelles, leur sentiment vis-à-vis de la technologie en entreprise se révèle « optimiste » pour 38 % d’entre eux et « enthousiaste » pour 13 %.

Les employés de PME sont motivés par la numérisation du travail : à l’entreprise de les former

77 % des répondants pensent que leur employeur devrait les former à de plus nombreuses compétences numériques et, par extension, à la maîtrise des outils d’automatisation des tâches.

Autre signe de cet engouement pour l’automatisation : ils sont 62,50 % à affirmer que leur employeur actuel les aide à comprendre et à améliorer leurs connaissances des dernières technologies pertinentes pour leur secteur d'activité.

Quand on parle de futur hypothétique, 38 % trouvent « assez probable » et 15 % « très probable » que leur emploi actuel aura massivement changé à cause de l'automatisation à l’horizon 2032. Ils sont par ailleurs 48 % à penser qu'à l'avenir il y aura davantage de perspectives d'emploi en raison de l'automatisation. L’incertitude est cependant relativement présente dans les esprits puisque 20 % des répondants ne savent pas si l’automatisation aura un impact positif ou négatif sur l’emploi.

Le temps et le présentiel : les freins à l’apprentissage de compétences numériques en entreprise

Malgré ce sentiment optimiste quant à l’automatisation et son potentiel impact positif sur l’emploi, le manque de temps est le premier frein à la formation aux compétences numériques, exprimées dans 49 % des réponses. Autre point qui pourrait s’avérer bloquant dans la mise en place d’une formation au numérique au sein d’une entreprise, en temps de pandémie : 55 % des réponses expriment une préférence pour la formation en présentiel.

Caroline Rousseau, Analyste chez Software Advice, commente : « On observe que les employés sont en demande réelle de formation. Les entreprises vont devoir aménager des plages horaires dédiées car le télétravail a déjà brouillé les frontières entre vie personnelle et vie professionnelle : ce serait tirer sur la corde des employés que de leur demander d’investir du temps personnel. Mais investir du temps de travail dans la formation est la promesse d’un rebond ou d’une réorganisation réussie, et de salariés plus épanouis ».

Avec la pérennisation du télétravail, mettre en place un plan de formation aux compétences numériques peut être la stratégie gagnante pour les entreprises désirant évoluer et s’adapter aux changements de notre époque, tout en anticipant le futur. Libre à chaque entreprise de déterminer la formule qui s’adapte le mieux à sa politique de télétravail : formation en ligne, présentiel ou solution hybride.

La Rédaction

PARTAGEZ : Facebook Twitter Linkedin

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER