Ressources Humaines

Que permet de faire un logiciel de gestion de talents ?

Faciliter l’attraction, l’évaluation, le développement et la rétention des talents clés de l’entreprise, voilà ce que permet de faire un outil de gestion des talents. En s’appuyant sur l’entretien individuel, il aide à cerner et à suivre les talents actuels et futurs autour de cinq piliers.

1. Le recrutement et l’intégration


Les logiciels de gestion de talents incluent souvent la partie recrutement afin de pouvoir suivre les salariés dès leur arrivée dans l’entreprise. De la demande de création de poste à la phase d’intégration en passant par la recherche, l’évaluation des candidats et la gestion des réponses, vous retrouverez les fonctionnalités d’un logiciel de recrutement. 

2. L’évaluation de la performance


Ces logiciels font aussi la part belle à l’évaluation de la performance, moyen privilégié pour déceler les perles rares, et incluent une fonctionnalité d’auto-évaluation et de 360 degrés en plus de l’évaluation par le manager. Des canaux communs permettent aux RH et aux cadres de consigner leurs décisions sur des postes clés et des salariés experts. 

3. La formation et le développement de carrière

Au-delà du plan de formation, de ses aspects pratiques et financiers ainsi que de l’évaluation des formations, les logiciels de gestion de talents apportent un éclairage particulier sur la gestion de carrière, en regard de la mobilité et du plan de succession. Un module sur l’entretien professionnel obligatoire tous les deux ans est aussi proposé. 

4. La rémunération

Bien que les outils de gestion de talents n’intègrent pas un module complet de paie, ils abordent néanmoins les aspects les plus simples de la rémunération : la révision salariale et les primes. Les diagrammes et les outils de pilotage facilitent la prise de décision en matière de répartition financière parmi les équipes. 

5. La gestion des compétences et des métiers

Enfin, les outils de GPEC peuvent servir de socle à la gestion des talents, grâce à la cartographie des métiers et au référentiel de compétences. La gestion des talents mettra en plus l’accent sur les compétences rares, la performance exceptionnelle et le leadership ; bref, sur la valeur ajoutée hors référentiel. Elle visera alors à fidéliser les hauts potentiels.
 
Cécile Davan
 

Partager : Facebook Linkedin Twitter
Voir tous les articles Ressources Humaines