Paie

Logiciel de gestion de congés et d’absences : ce qu’il faut valider

Destinés à faciliter et à automatiser les procédures de prise de congés et d’absences au sein d’une entreprise, les logiciels de gestion de congés ont de plus en plus de succès. Que faut-il vérifier avant d’en choisir un ? Tour d’horizon en cinq points.

1. Intégration au système de paie

Qu’il s’agisse d’un module de SIRH ou d’un produit autonome, le logiciel de gestion des absences a pour objectif d’alléger un processus complexe, fastidieux et chronophage. Le système que vous choisirez doit pouvoir s’intégrer au système de paie sous peine de saisies supplémentaires. 

2. Cloud ou serveur hébergé en interne

La dématérialisation de la gestion des congés et des absences permet une mise à jour en temps réel des données. Reste à savoir si vous préférez un produit infonuagique à la demande (Software as a Service – SaaS) ou une infrastructure gérée en interne. L’étude des coûts sur le long terme orientera votre décision. 

3. Planning global

Chaque salarié aura donc accès à son solde de congés, pourra faire une demande en ligne et suivre le processus d’approbation. Vérifiez qu’il aura également accès au planning global des congés, tout comme son responsable d’équipe, afin d’éviter de faire des demandes sur des périodes déjà saturées. 

4. Interface mobile

De plus en plus de logiciels de gestion de congés et d’absences sont proposés en version mobile pour téléphone et tablette. Ces interfaces plaisent en particulier aux jeunes générations et au personnel mobile, et peuvent faciliter l’adoption d’un nouveau système. 

5. Simplicité d’utilisation


La tendance actuelle de la dématérialisation est une façon, pour les entreprises, d’encourager les salariés à gérer eux-mêmes les premières étapes du processus et d’alléger le fardeau administratif. Il est donc important d’avoir à cœur le confort des utilisateurs et de privilégier un logiciel simple et intuitif.
 
Cécile Davan
Partager : Facebook Linkedin Twitter
Voir tous les articles Paie