Paie

PME, 6 questions à se poser pour son logiciel de paie

Vous voulez simplifier le traitement de la paie au sein de votre PME? Pour choisir le logiciel adéquat, il s’agit de s’interroger sur les fonctionnalités essentielles à vos besoins et de cibler en quoi l’éditeur s’inscrit bien dans une dynamique de gestion efficace et moins coûteuse.

  1. Est-ce que l’éditeur connaît bien votre secteur d’activité ?

    Outre la saisie, le calcul et l’édition du bulletin de paie, l’objectif incontournable du logiciel est de prendre en compte les spécificités de la paie reliées au secteur d’activité de l’entreprise. Idéalement, l’éditeur fournit une aide pour configurer des paramètres ciblés en fonction de votre environnement.

  2. Avez-vous vérifié le coût de l’éditeur de paie ?

    Un logiciel gratuit restreint souvent l’accès à ses services après un certain nombre de jours ou au-delà d’un certain nombre de salariés. Cependant cela peut s’avérer très utile d’investir dans un logiciel payant qui permet, à terme, de gérer une paie fiable et de gagner du temps.

  3. De quel niveau de service avez-vous besoin ?

    Choisir judicieusement un éditeur de paie, c’est également s’assurer qu’il possède toutes les fonctionnalités liées au transfert des données. Vous devez effectuer des déclarations auprès d’organismes sociaux? vous cherchez un support pour remplir les bulletins de paie, les déclarations sociales et centraliser toutes ces informations? Vérifiez que les processus mis en place par le logiciel vous permettent d’accomplir ces tâches.

  4. Pourquoi vous offrir la fiabilité d’un logiciel ?

    Payer ses employés en retard ou manquer une mise à jour légale peut s’avérer très négatif. Aussi, offrez-vous un outil sécuritaire et automatisé qui donne accès à une vue individuelle et collective des erreurs détectées dans la paie. Un logiciel utilisé par le plus grand nombre assure une expérience confortable tant d’un point de vue technique qu’ergonomique.

  5. Comment se tenir à jour des évolutions législatives ?

    Pour rester conforme en tout temps et rendre fiables des documents sujets aux mises à jour légales et réglementaires, il est fortement recommandé de se doter d’un éditeur qui propose la souscription à un contrat de maintenance juridique et technique.

  6. Comment l’éditeur gère-t-il les aléas de la vie du salarié ?

    La paie s’accompagne souvent de nombreuses obligations déclaratives : solde de tout compte, congés payés, titres-restaurants, etc. Ainsi, l’interfaçage avec la gestion de ses services associés doit rester intuitive et simple et fournir une édition automatique adaptée au standard «TDS», la norme de transmission magnétique des déclarations annuelles des salaires (DADS) envoyées chaque année aux administrations partenaires telles que les caisses d’assurance maladie, caisses de retraite, Unedic, Insee...
Laure Néria


Partager : Facebook Linkedin Twitter
Voir tous les articles Paie